Qui n'a jamais rêvé d'arrêter le temps en été, juste avant la rentrée? Nous, chaque année, nous faisons mieux, nous remontons jusqu'à une époque où l'école était loin d'être obligatoire et où septembre ne rimait certainement pas avec liste de fournitures, fin des grasses mat' et rangement de la crème solaire et des maillots de bain (même si on maintient l'apéro bien frais et le barbec' encore un peu)...

 

Bref, nous assistons début septembre à un festival médiéval très sympa avec spectacles, fauconnerie, joutes de chevaliers, repas comme à l'époque, jeux, métiers d'autrefois...  Cette année, c'était juste la veille de ma rentrée. Pour l'occasion, j'ai bossé un peu. Il faut dire que cela faisait quelque temps (2 ans) que Mathilde me réclamait une robe pour l'occasion.

 

P1160255

P1160239

 

Robe de Rapuntzel tirée des Contes de fées intemporels  en 8 ans, corsage et devant de la jupe en taffetas M.T., dos de la jupe en brocart Alex Tissus, ruban de nouage M.T., coiffe achetée sur le festival l'an dernier, on a choisi nos tissus en fonction d'elle!

 

Techniquement, cette robe est facile à coudre. Il faut juste aimer coudre des fronces et quand on sait que le corps de la jupe non froncé mesure plus de 2 mètres (près de 2,8 m pour ma version), autant prévoir un fil bien solide! Par ailleurs, j'ai encore une fois béni ma surjeteuse chérie qui a su discipliner le tissu d'ameublement, bien connu pour ses qualités d'effilochage manifeste... Ah, et j'ai zappé la patte indéchirable par économie de tissu. En effet, sur les conseils du vendeur, j'ai coupé la jupe dos en deux dans le sens de la hauteur et recousue jusqu'à la hauteur de la fente (cf. photo juste en dessous). Ma Tinette est ravie de sa robe et les commentaires plus qu'admirarifs de visiteurs (ah! ah! je me fais rire toute seule en écrivant "visiteurs", quelle comique je fais!) nous ont fait bien plaisir.

P1160250

 

 

01

 

2

 

3

Moult grâce pour vos commentaires à suivre...